top of page
Rechercher

METTRE FIN AUX SUCRES RAFFINÉS ET LES ALIMENTS INDUSTRIELS


Le sucre nous rend accro!

Omniprésent, tentant, et extrêmement addictif, il en devient nocif pour notre santé. Ce n 'est pas uniquement le sucre que nous ajoutons à notre café mais aussi les quantités de sucre ajoutés dans les produits industriels.

Le sucre est partout ! On trouve du sucre en quantité importante dans les biscuits, les pâtes à tartiner, les barres chocolatées, les sodas, mais pas seulement. En lisant les étiquettes, on réalise que le sucre est présent aussi dans :

  • les céréales du petit déjeuner préférées des enfants

  • les jus de fruit industriels : exempts de fibres, de vitamines et d’antioxydants. Il reste le sucre des fruits en quantité concentrée (un verre contient le sucre de 3 fruits environ).

  • les yaourts aromatisés, biscottes, pain de mie etc.

  • les sauces tomate ou barbecue

  • les soupes industrielles

  • les vinaigrettes & la mayonnaise « light » : allégées en graisses mais renforcées en sucre.

  • les plats préparés : Raviolis, cassoulet, lasagnes etc.

  • Surimi, Vache qui rit®, chips, jambon, etc.


Notre société a longtemps banni le gras en nous laissant croire qu'il était l’ennemi de notre alimentation. Et pourtant, le sucre serait bien plus mauvais pour notre santé.



Astuces :


  • Cuisiner et préparer soi-même ses repas

  • Pour la préparation de desserts maison, préférez d'autres sucres tels que le sucre de coco, le sirop d’agave ou le miel d’acacia brut, ou le sucre des fruits ( compote, banane...)

  • Privilégiez vos desserts sucrés en fin de repas plutôt qu'en dehors. Le sucre sera mieux assimilé par votre corps.

  • Se déshabituer du goût sucré petit à petit.

  • Eviter les produits « light » contenant des édulcorants. En effet, plus on mange sucré, plus on a envie de sucre. C’est le goût sucré lui-même qui est addictif, pas le sucre : les édulcorants entretiennent donc l’addiction au sucre. De plus, « trompé », notre or- ganisme nous incite à manger davantage pour compenser l’absence de calories.





Commentaires


bottom of page